Tag

hopital

Browsing

Le travail des brigades cubaines de solidarité sanitaire face au COVID 19 suscite bien des articles et des mobilisations. Beaucoup de voix en Europe s’élèvent pour saluer leur travail et les appeler à l’aide. En Bretagne certains élus ( du premier tour ou issus des municipalités sortantes ) anticapitalistes et/ou indépendantistes élèvent la leur  et  rappellent les graves manquements de la politique sanitaire française. Voici le texte de la lettre publique envoyée aux autorités cubaines. Si d’autres élu.e.s locaux veulent s’y joindre ils ou elles peuvent nous contacter nous les mettrons en relations avec les premiers signataires ; redaction (at) bretagne-info.org

A l’intention des autorités de la République de Cuba.

La Bretagne subit comme d’autres pays la propagation de l’épidémie du coronavirus, et tout laisse à penser que cela va s’accentuer dans les semaines à venir. 

A cette situation dramatique que de nombreux peuples subissent s’ajoutent ici certaines spécificités.

  • La fragilité de notre système de santé avec un nombre de lits de réanimation globalement faible et plus particulièrement dans certaines zones (Morbihan et Côtes d’Armor)
  • Nous sommes attachés à la notion d’accueil notamment des populations les plus précarisés par la mondialisation capitaliste comme les migrants et les sans-papiers. Ils n’ont pas eu – eux – le temps de braver le confinement, ni l’opportunité de louer un véhicule, une résidence secondaire ou encombrer les lignes LGV que le pouvoir central a laissé ouvertes malgré les demandes des travailleurs du rail.  L’arrivée massive de membres des classes sociales supérieures ayant quittés les lieux de pouvoir parisiens – tel Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, réfugié dans son manoir du Croisic au bord de la mer pour pratiquer une exode sanitaire vers les côtes de Bretagne –  a accentué les risques de diffusion du virus au mépris des règles de confinement et la contamination des travailleuses et des travailleurs de Bretagne. Notre sous-dotation en lits de réanimation équipés d’appareils respiratoires ne nous permettra pas de faire face au moment du pic pandémique local.
  • La destruction de notre tissu industriel local  par le groupe étasunien HoneyWell qui a fait fermer l’usine de masques de Spérian à Plaintel en Bretagne. Cette structure pouvait produire 100 millions de masques par an grâce à des machines élaborant chacune 4 000 masques à l’heure. Ni l’état français ni la “Région Bretagne “, ni le député Le Fur de la droite locale n’ont rien trouvé à redire à cette destruction et ce pillage. Au moment où nous écrivons ces lignes des organisations syndicales de travailleurs de la santé en Bretagne nous font savoir que certaines structures hospitalières ne sont toujours pas dotées de masques, tout comme de nombreux salarié.e.s intervenant dans les service aux personnes isolées et âgées.

Face à cela , nous souhaitons saluer le travail internationaliste des services de santé cubains et particulièrement des brigades sanitaires cubaines qui viennent en aide aux populations victimes du virus dans le monde entier. Comme en Andorre, en Lombardie et chez les peuples sous dominations françaises dans les Caraibes, la Bretagne a besoin des brigades sanitaires pour faire face à la pandémie. Nous avons besoin de leur professionnalisme, de leur savoir faire dans le traitement des pandémies, et de l’aide précieuse qu’ils peuvent apporter au peuple et aux travailleurs de Bretagne. 

Pourriez vous proposer votre aide à l’Agence Régionale de Santé en Bretagne ? Et en informer le conseil régional de Bretagne qui a une vice présidence en charge des relations internationales ?

Nous remarquons que ce généreux travail internationaliste, est possible parce que le système de santé Cubain est 100 % public et gratuit malgré le blocus impérialiste imposé à la nation cubaine depuis plusieurs décennies.

Salutations et remerciements internationalistes depuis la Bretagne.

Premiers Signataires :

Guillaume Bricaud Conseiller Municipal Plonevez-Moedeg

Anton Burel  Conseiller Municipal Cintré en Commun

Eric Bainvel  Conseiller municipal “Saint Herblain à Gauche Toute-Sant Ervlan A gleiz Penn da Benn ”

Matthieu Guillemot conseiller municipal anticapitaliste NPA Carhaix

Gael Roblin conseiller municipal “Guingamp en Commun-Kumun Gwengamp” 

De la prison ferme pour avoir défendu le service public de santé ?

Le 5 janvier dernier deux habitants de Carhaix Yann Manac’h et Bertrand Grimault étaient rejugés à Rennes pour leurs participation à l’une des très nombreuses manifestations de  défense de l’hôpital de Carhaix en 2008. Au cours de l’une d’entre elles des pneus avaient été brulés devant la sous-préfecture de Châteaulin occasionnant quelques centaines d’euros de dégâts.

Alors qu’ils n’avaient écopés que de 150 euros d’amende en première instance devant le tribunal de Quimper le parquet a fait appel. Et le procureur de la cour d’appel de Rennes  a requis six mois de prison avec sursis contre l’un et quatre mois fermes contre l’autre !

Le 28 janvier dernier des centaines de personnes défilaient dans Carhaix contre ces réquisitions délirantes à l’appel de nombreuses organisations et de la municipalité.  Un compte rendu vidéo bilingue et sous-titré est visible ici.

Nous vous proposons de faire savoir dans vos réseaux que le mardi 14 février à 20 h nous organisons une diffusion du film « Bombardes et Lacrymo » au bar « Le Papier Timbré » (4 rue de Dinan métro Saint Anne) en présence du camarade qui risque 4 mois fermes.

Bombarde

Ce film réalisé par Eric Lelan du collectif Brestois « Canal Ti-Zef » donne la parole aux acteurs de la lutte populaire, unitaire et  victorieuse des habitants du centre-Bretagne en faveur du maintien du service de maternité et de chirurgie à l’hôpital de Carhaix. Des extraits du film sont visibles ici.

Cela sera un moyen de soutenir  Yann et Bertrand face à l’injustice et réaffirmer la justesse de la lutte dans laquelle s’inscrit leur prétendu délit : celle du droit à l’accès à la santé pour tous partout en Bretagne.

Nous vous invitons à y venir, nous souhaitons que ce moment d’échange  serve a construire la mobilisation nécessaire  pour le verdict qui sera rendu  le 16  février en début d’après-midi.

Un rassemblement aura lieu devant la cour d’appel  (place du parlement de Bretagne) à l’initiative des soutiens Carhaisiens à midi. Nous appelons également à y participer.

Breizhistance Indépendance et Socialisme.

Breizhistance Indépendance et Socialisme appelle à venir en nombre soutenir deux défenseurs  de l’hôpital de Carhaix qui seront rejugés en appel demain, jeudi 5 janvier, à Rennes.

Près de 4 ans après la victoire exemplaire de la population carhaisienne en lutte pour le maintien de l’accès aux soins et à un hôpital de proximité pour tous en défendant la pérennité de la maternité et de la chirurgie, nous dénonçons ce qui apparait comme un véritable acharnement judiciaire. La justice de l’Etat Français s’illustre une fois de plus par la répression et l’oppression pour répondre au juste combat social de citoyens bretons dans la défense de services publics de proximité.

Nous réaffirmons à cette occasion que la construction d’une société solidaire en Bretagne passe par un changement de cadre institutionnel : un parlement breton.

Tous demain à Rennes, place du Parlement de Bretagne à 16h