Tag

skolaj diwan

Browsing

Gant ar rektordi ez eus bet kaset ensellerien da vare an difaziadennoù war ar skiantoù. D’an 29 a viz Even e oa bet embannet war un ton bras e oa bet 80 skolajiad·ez o tremen an danvez-se e brezhoneg. An ensellerien a zo bet kaset neuze evit gwiriañ ne vefe reizhet kopienn ebet a vefe bet skrivet e brezhoneg !

Difaziadennoù ar vreved a oa hiziv. Evel bep bloaz e vez aozet bodadoù disheñvel evit pep danvez : matematikoù, istor-douaroniezh, skiantoù, etc. Ar bloaz-mañ avat ez eus bet kaset ensellerien gant ar rektordi evit gwiriañ un danvez hepken : ar skiantoù.

N’eo ket dre zegouezh eo bet dibabet evezhiañ an danvez-se, rak d’an 29 a viz Even o doa embannet skolajidi o doa tremenet arnodenn ar skiantoù e brezhoneg. Tro-dro da 80 skolajiad·ez eus meur a skolaj Diwan o doa disentet ha graet evel kamaladed Bro-Euskadi e 2017. Kopiennoù an euskariz a oa bet reizhet just a-walc’h evel ma oa displeget e pennad Mediabask.

An ensellerien kaset gant ar rektordi a zo bet kaset da evezhiañ evel ar polis evit mirout ma vefe reizhet ar c’hopiennoù e brezhoneg. Koulskoude e ouier ez eus brezhonegerien e-touez ar re galvet da reizhañ !

Skolajiadezed ha skolajidi o paouez tremen arnodenn ar skiantoù e brezhoneg d’an 29 a viz Even e Gwened.

Brezhonegerien miret outo da reizhañ kopiennoù e brezhoneg !

E-touez ar skipailh a rank reizhañ ar skiantoù ez eus reoù gouest d’en ober evit ar 80 o deus respontet e brezhoneg. Met ar rektordi a nac’h ma vefe graet : setu perak o deus kaset ensellerien da evezhiañ ! Miret e vez neuze d’ar gelennerien en un doare sklaer ma vefe reizhet kopiennoù e brezhoneg…

Perak ne vefe ket posubl ober e Breizh ar pezh a oa bet graet warlene e Bro-Euskadi ? Poent eo d’ar rektordi respont d’ar goulenn-se.

“Gouel d’ar rektordi !”

Stourm al liseidi hag ar skolajidi na ra nemet kregiñ evit ma vefe gounezet ar gwir da dremen ar vachelouriezh hag ar vreved e brezhoneg. Ar sinadeg evit ar “bak e brezhoneg” a zo just a-walc’h o paouez tremen a-us d’an 10.000 sinadur dindan 10 devezh !

War an dachenn e krog ar stourm ivez ha 2 emgav a vo dija ar sizhun-mañ :

  • Manifestadeg e Gwengamp d’ar Merc’her 4 a viz Gouere : emgav da 10e00 dirak an is-prefeti evit kaout un dazont padus evit rouedad skolioù Diwan.
  • Bodadeg “Bak e brezhoneg” e Karaez d’ar Sadorn 7 a viz Gouere : da vare lid 40 vloaz Diwan e vo aozet ivez un darvoud da 12e00 gant liseidi evit ober “Gouel d’ar rektordi” !

Bezomp kengred gant ar yaouankiz a stourm evit gounit gwirioù ! Harpomp al liseidi hag ar skolajidi er straedoù evit diskouez hor gwir da zivizout e peseurt yezh e fell deomp studiañ e Breizh eus ar skol-vamm d’ar skol-veur !

Voici un communiqué des écoles DIWAN dépendant du collège Diwan de Plésidy. Elles appellent à manifester à Lannion le 14 avril prochain. Nous avons déjà publié l’appel en breton sur notre site, de nombreuses associations culturelles bretonnes du Trégor-Goelo appellent à soutenir cette initiative. Ce n’est sans doute pas le seul rendez-vous pour les écoles immersives en langue bretonne pour les semaines à venir.

Bretagne Info.

6 mois ont passé et aucune avancée concrète pour une solution durable, adaptée à Diwan. A la rentrée de septembre, Diwan manifestait dans la rue sa vive inquiétude suite à la suppression brutale des contrats aidés. De nombreux élus de toute tendance ont affirmé leur soutien, et une solution d’urgence a permis de maintenir les contrats aidés durant cette année scolaire : tout le monde s’accordait sur le fait qu’au-delà de cela, une solution durable doit être trouvée, adaptée au service public d’enseignement bilingue par immersion, que fournit Diwan depuis 40 ans.

6 mois ont passé et : les nouveaux contrats aidés mis en place par le gouvernement (CUI – Parcours Emploi Compétence, prévu par l’arrêté du préfet de Région à compter du 01/03/2018) mettent en danger l’avenir des écoles Diwan. Ils prévoient :

  • une aide réduite à hauteur de 50% des salaires, en moyenne (au lieu de 75% auparavant)
  •  un vivier de recrutement plus restreint, d’autant moins adapté au travail en école
  •  des aides limitées à des contrats de 20h hebdomadaires (jusqu’à 35h auparavant), mettant en difficulté les écoles, et précarisant les salariés
  •  une enveloppe de contrats disponibles sérieusement réduite

Malgré les soutiens régulièrement renouvelés, il n’y a toujours aucune avancée concrète pour une solution durable, prenant en compte la spécificité de l’enseignement dispensé par Diwan, associatif immersif, laïc et gratuit :

  • moyens permettant la prise en charge pérenne du personnel non-enseignant
  • prise en charge des locaux
  •  passage des nouvelles écoles sous contrat dès la première année, forfait scolaire pour l’ensemble des élèves
  •  titularisation par l’Etat de tous les enseignants en poste depuis plus de 5 ans

La situation est urgente. Nous ne pouvons nous permettre d’espérer une solution miracle à la prochaine rentrée. Nos écoles Diwan ont besoin que les élus et pouvoirs publics passent aux actes, pour qu’après 40 ans d’existence, Diwan soit enfin reconnu à la hauteur du service qu’il rend. Bro-Plijidi appelle à un rassemblement Samedi 14/04 à 10h30, à Lannion devant la mairie.